Ex-voto

Je ne suis pas effrayé par la noirceur du monde. J’ai vécu plus dangereusement que la plupart des gens qui m’entourent. Plus dangereusement, et aussi plus secrètement. Je me suis toujours préparé au danger. Je me suis toujours attendu au départ. J’ai eu dans presque tous mes logements de fortune un tiroir réservé aux objets de secours : carte de crédit cachée, second téléphone, jumelles, couteau de chasse, trousse de secours, gourde, argent suisse, quelques pièces d’or. Je rouvrais le tiroir de temps à autre pour rajouter de l’aspirine, un masque, une adresse, un flacon de DHEA. Je contemplais le petit habitacle : une sorte d’autel votif aux dieux de l’aventure.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s